Pêche aux carnassiers et matériel de pêche, que choisir ?

Pêche aux carnassiers avec ms fishing

Pêche aux carnassiers et matériel de pêche, que choisir ?

Lors de vos sorties de Pêche aux carnassiers , qui parmi vous n’a jamais pester d’avoir, après des heures de traque,  perdu ce poisson tant convoité et de subir le traditionnel   «  c’est toujours les plus gros que l’on rate » et le sourire des copains, dubitatifs sur la taille réelle de la bête.

Rupture de la ligne, hameçons ouverts, impossible de l’arrêter , deuxième hameçon pris dans le fond, et bien d’autres soucis que l’on aimerait ne pas reproduire.

Pêche aux carnassiers

une ligne homogène il n’y aura pas de surprises

S’il est impossible de réussir toutes ses prises tant les impondérables sont nombreux, dans la réalité, c’est  finalement assez simple : la relation entre les éléments de la ligne ne doit pas être anarchique et un minimum de soins permet d’éviter les erreurs et les déconvenues.

Cela commence par la stratégie de pêche, le fameux « ou, quant, comment » car évidement on ne traque pas le silure comme la perche et la polyvalence atteint vite ses limites !

Comme j’aime à le rappeler lors de mes guidages, ce n’est pas le pêcheur qui décide de tout, le lieu de pêche, l’espèce ou les espèces  principalement recherchées, les surprises fréquentes sont autant de facteurs pour choisir sont matériel de pêche.

Les fondamentaux :

L’hameçon :

Pour la pêche aux carnassiers comme pour les autres, c’est incontestablement l’élément le plus important, c’est le lien entre le poisson et la ligne, (il est également bon de rappeler que c’est le maillon le plus faible qui détermine la résistance réelle de la ligne).

Pêche aux carnassiers

A la pêche aux carnassiers une bonne préparation est synonyme de réussite

Tout est important dans le choix de l’hameçon, sa forme, son poids, la taille de son fer, sa couleur, la présence ou non d’un ardillon surtout si on est un adepte du no kill.

La forme, selon le type de pêche,  simple, double,  triple, texan, drop, wacky et bien d’autre s’adaptent à la taille et la forme du leurre, de l’appât et aussi à la taille et la fragilité de la bouche des poissons. Choisir judicieusement la taille de l’hameçon permet aussi de finir un combat un peu plus vite si vous souhaiter une relaxe correcte. La pointe de l’hameçon doit être dégagée ou pouvoir sortir facilement et le fer suffisamment fort pour « tirer de façon efficace »et donner un combat d’une durée acceptable.

La taille du fer détermine la force de la canne ! qui assure le ferrage, donc il convient de soigner son choix de blank (un fer fort et une canne molle provoque beaucoup de décrochés car l’hameçon ne pénètre pas et a l’inverse les hameçons serons ouverts) quant au poids, il va de soit qu’un hameçon trop lourd « plombera le leurre » et diminuera considérablement son action. La couleur si elle à son importance pour la pêche des carnassiers est le critère le moins sensible.

Pêche aux carnassiers

Choisir son matériel peut devenir un casse tête sans quelques bases

La ligne :

Contrairement aux idées reçues la taille de la ligne ne diminue pas la cadence des touches (sans exagérer) par contre une ligne inadaptée peu sur entraver la nage d’un leurre, lui donner une présentation incorrecte surtout en présence de courant,  faire nager plus haut si elle est trop grosse voir faire couler un leurre top water.

La ligne c’est la tresse ou le nylon du moulinet et le bas de ligne, les deux doivent être en adéquation, pour une tresse de 10 centièmes d’une résistance de cinq kilos environ (selon les fabricants ) peu efficacement être mariée à un fluoro de vingt a vingt six centièmes, cette alliance suffit pour la plupart des petits leurres équipés de triples n°10 à 12 et des simples fins de fer destinés aux perches. Je vais faire pâlir nombres de pêcheurs, mais le bas de ligne fluoro n’est pas une obligation il se justifie pour avoir une résistance inférieure à la ligne principale ou une rigidité supérieure, la discrétion n’étant pour moi pas le critère le plus important.

Choix du  combo :

Après avoir mixé les éléments situés en amont, on s’aperçoit que pour une journée en multipêche plusieurs combos seront nécessaires pour être efficace.

Les choix sont si importants et les prix si différent d’une canne à l’autre, pour une même puissance, qu’il est difficile de se prononcer pour l’une ou l’autre. Pour ma part, je profite de mes guidages pour faire essayer des combos car c’est sur le terrain que les sensations sont les meilleures et que les choix sont les plus judicieux.

Pêche aux carnassiers

Petite surprise, ce leurre était destiné aux brochets

Pour faire simple,

Pour prendre un beau poisson sur ligne fine, il faut une canne pas trop puissante, une classe de ligne adaptée au fer des hameçons pour ne pas les voir s’ouvrir et un terrain de jeu suffisamment dégagé sous peine de sanctions (les autres éléments de la ligne n’apprécient pas le frottement sur les rochers ou autres structures).

Si les conditions sont difficiles, n’hésitez pas à monter en puissance cela permet de prendre des poissons dans de bonnes conditions et surtout de les relâcher en forme. Toutefois si vous présentez votre leurre dans un arbre immergé ne vous attendez pas a une issus facile quelque soit la force de votre ligne.

Un exemple :

Pêche aux carnassiers

Chevesne sur un leurre destiné aux perches

Pour une pêche aux carnassiers en  bateau dans un endroit dégagé, plutôt à la recherche des perches, la taille des leurres, modestes,  équipés de triples n°12 fin de fer, d’un drop shoot, autorise un matériel plutôt léger, une canne de 1 à 5 grammes de puissance peu suffire, on y ajoute un moulinet en taille 1000/1500, une tresse de 10 centièmes un fluoro de 20 centièmes environ pour ceux qui parmi vous en utilise. Ainsi armé pas d’ouverture intempestive des hameçons, la présentation des leurres est bonne quelque soit la technique (lancer, drop, etc.)De plus, une rencontre fortuite avec sieur essox peu se solder en votre faveur si vous êtes patient (et un peu chanceux).

J’espère que ces quelques lignes vous aideront surtout si vous débutez, la pêche est un art ou chacun a ses convictions ses habitudes et préférences et on apprend tout au long sa vie de pêcheur.

Halieutiquement vôtre

Serge MALVEAU

Retrouvez nos essais de matériel sur guide-pêche.net, le site du team MS FISHING notamment l’article sur les têtes plombées pour les pêches fortes.

Pour vos pêche aux carnassiers, choisissez votre matériel avec MS FISHING dans l’intimité du Show rom privé, sur rendez vous, des solutions des choix judicieux aux meilleurs rapports qualité prix vous serons proposés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.